choc.press

C’est le Chemin qui importe. Ce qui compte, c’est le chemin. « Accompagné de son viol…

[ad_1]
C’est le Chemin qui importe. Ce qui compte, c’est le chemin. « Accompagné de son violon qui ne le quittera jamais, venant de Prague, sa ville, Jean Klein arrive à Paris. Il est libre — on est en 1932-1933, Hitler a pris le pouvoir. Il a une adresse, celle des éditeurs Piazza, ils accueillent beaucoup d’ artistes, peintres, musiciens, comédiens, metteurs en scènes, on rencontre chez eux Georges et Ludmilla Pitoeff, le pianiste Emil Baume… Taffy est portraitiste, elle est ravissante , toute petite, elle chante Schubert et Schumann, est très bonne pianiste, et écrit de multiples poèmes. Jean Klein va avoir 21 ans, elle en a 28. Ils se sauvent à Cannes et se marient le 14 mai 1934. » Nita Klein : A L’Ecoute de Jean Klein, p.25 (éditions Almora, 2021) **** ***************** « Accompagné de son violon qui ne le quittera plus, venu de Prague, sa ville, Jean Klein débarque à Paris. Il est libre, nous sommes en 1932-1933, Hitler est arrivé au pouvoir. Il a une adresse, celle des éditions Piazza, qui accueillent de nombreux artistes, peintres, musiciens, comédiens, réalisateurs, on y croise George et Ludmilla Pitoeff, le pianiste Emil Baume… Taffy est portraitiste, elle est ravissante, minuscule, elle chante Schubert et Schumann, est une très bonne pianiste, et écrit de multiples poèmes. Jean Klein va avoir 21 ans, elle en a 28. Ils s’enfuient à Cannes et se marient le 14 mai 1934. » Nita Klein: A L’ Écoute de Jean Klein, p.25 ( éditions Almora 2021) * traduction : Isabella Lewis


[ad_2]

Source

A propos de: Admin Icône 1 vérifiée
Administrateur réseau
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires